« Le numérique : outil d’étude de la valeur patrimoniale ! »

Journées d’études scientifiques prospectives

Durant 2 journées, les 31 mai et 1 juin 2018, plus de 29 communications viendront témoigner de leurs pratiques du numérique pour l‘étude de la valeur de notre patrimoine : capitaliser, analyser et valoriser. Chercheurs, experts, scientifiques, industriels… il s’agit d’avoir une approche interdisciplinaire pour croiser les regards tant sur la 3D que les bases de données qui permettent la mise en relation sémantique des objets.

Comment enrichir les approches de demain : Quelle(s) nouvelle(s) méthodologie(s) ? Quel périmètre pour les outils numériques ? Quels formats de données interopérables ? Quels nouveaux métiers ? Comment valider les résultats ?

Plusieurs thèmes seront débattus et permettront des échanges entre les communicants et le public. Ils viendront alimenter la réflexion du projet ANR ReSeed (REtro-conception SémantiquE d’objEts patrimoniaux Digitaux – www.reseed.fr) qui est à l’initiative de ces journées d’études.


  • Programme light (titre seul) PDF
  • Programme complet (titre + résumés) PDF

Jeudi 31 mai 2018

Plénière sur les pratiques numériques :

Session 1 : Archéologie : du terrain de fouilles au bureau virtuel

  • L’acquisition des données archéologiques de terrain et les perspectives pour leur valorisation dans un cadre interdisciplinaire. L’expérience et le point de vue de l’INRAP sur une (r)évolution en marche, par Christophe Tuffery, Direction Scientifique et Technique, INRAP

  • Numérisation de la forêt de Compiègne, par Louis Hugonnier, INRAP, Unité Edysan, UMR 7048, Université Jules Verne CNRS, Amiens, Sylvain Rassat, Centre Roland Mousnier, UMR 8596, Université Paris IV CNRS, Paris

  • Mission Archéologique de Belvoir (Israël), par Anne Baud, Université de Lyon 2, Anne Flammin, laboratoire MOM et Paul François, laboratoire LS2N, Ecole Centrale de Nantes

  • Les nouvelles technologies au service de l’archéologie : exemple de l’étude de la tour romaine Saint- Andoche D’Autun (Saône-et-Loire), par Chloé PETITJEAN, Laboratoire TRACES, Université Toulouse Jean-Jaurès

  • Perception et représentation numériques en architecture et archéologie, par Nathalie André, laboratoire IRAA, CNRS/Aix Marseille Université


Session 2 : Bâti, territoires et industries : restitutions virtuelles

  • La géomatique comme un moyen d’études des parois des grottes ornées paléolithiques, Laura Louman, laboratoires MRTE et CREAP, Université de Cergy-Pontoise

  • VERSPERA, le modèle 3D pour renouveler la perception des plans anciens, par Michel Jordan, ETIS (UMR 8051), Université Paris Seine, Univ. de Cergy-Pontoise, ENSEA, CNRS, Mathieu da Vinha, Centre de recherche du château de Versailles, Pierre Jugie, Archives nationales Corinne Le Bitouzé, Bibliothèque nationale de France

  • Le bâti du XXe siècle : les outils numériques et les cycles de vie d’un héritage récent, par Franca Malservisi, laboratoire LéaV ENSAV, CAUE DU VAL-DE-MARNE

  • Archéologie du paysage sonore : le numérique au service du service du sensible, par Mylène Pardoen, MSH LSE-USR 2005, Lyon

  • Histoire comparée des paysages culturels industriels : la question de la modélisation des connaissances (Web sémantique et Réalité Virtuelle), par Sylvain Laubé, Marie Abiven & Bruno Rohou, Centre F. Viète (EA 1161), Université de Bretagne Ouest, Brest Ronan Querrec, LabSTICC, ENIB, Brest et Serge Garlatti, LabSTICC, IMT-Atlantique, Brest

  • Développement du jumeau numérique de l’Université de Technologie de Troyes, par Sébastien Remy, Guillaume Ducellier, Emmanuel Guyot & Thomas Dautreppe, LASMIS, Université de Technologie de Troyes et Inès Di Loreto & Nada Matta, laboratoire Tech-CICO, UTT

  • L’impression 3D au service de la transmisson de l’histoire de l’architecture, par Guillaume Coupez, architecte HMONP, maquettiste 3D pour expositions « Théâtres en Utopie » & « Globes »

  • Digitalisation et valorisation de Techn’hom à Belfort, par Marina Gasnier, laboratoire FEMTO-ST/RECITS, Université de Technologie de Belfort-Montbéliard.


Vendredi 1 juin 2018

Plénière sur la notion de modèle 3D : Les modélisations comme outils interdisciplinaires d’étude historique et de mise en valeur du patrimoine technique, par Alain P. MICHEL, IDHES (UMR 8533), Univ d’Evry-Université Paris Saclay


Session 3 : Structuration des données numériques

  • Analyse et représentation cartographique de récits de vie de Républicains espagnols, par Catherine Dominguès & Laurence Jolivet, Univ. Paris-Est, LASTIG COGIT, IGN, ENSG, Saint-Mandé, Carmen Brando, Centre de recherches historiques (UMR 8558 CNRS – EHESS), Paris, Serge Weber, Univ. Paris-Est, Laboratoire Analyse Comparée des Pouvoirs (ACP), Marne-la-Vallée

  • Classification de motifs basée sur les réseaux de neurones convolutifs pour l’analyse archéologique de tessons céramiques; par Aladine Chetouani, Equipe Image & Vision, Laboratoire PRISME, Université d’Orléans

  • Définition d’un indicateur de qualité pour un outil numérique d’étude de l’intégrité physique d’un bien patrimonial, par Loïc Jeanson, Florent Laroche, laboratoire LS2N (UMR CNRS 6004), Ecole Centrale de Nantes, Michel Cotte, MCC Heritage, Paris

  • Raisonnement à partir de nuages de points sémantiquement riches, applications et perspectives, par Florent Poux et Pierre Hallot, Université de Liège, Belgique

  • Les ontologies de référence au service de l’interopérabilité des données dans la conservation et restauration des œuvres du patrimoine : le projet PARCOURS, par Luc Bouiller, Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, Inès Bannour, Dimitris Kotzinos & Dan Vodislav, Laboratoire ETIS, Université Paris Seine, Université de Cergy-Pontoise, ENSEA, CNRS, Claudia Marinica, laboratoire LS2N, et Laboratoire ETIS, Université Paris Seine, Université de Cergy-Pontoise, ENSEA, Olivier Malavergne et François Laissus, Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques

  • Système d’information de la ville de Charleville, par Sylvain Rassat, Centre Roland Mousnier, UMR 8596, Université Paris IV CNRS, Paris, Benoît Pandolfi, Paris, François-Joseph Ruggiu, Institut des sciences humaines et sociales, Université Paris IV

  • Une base de données patrimoniales au service du territoire. De la recherche à l’entrepreneuriat. Julie Marchand, Université de Tours, société Connaixens

Session 4 : Le numérique pour l’inspection / la restauration

  • Documentation tridimensionnelle de peintures par le biais de la photogrammétrie, par Alexandre Michaan et Luc Hurter, restaurateurs du patrimoine, et Thomas Bohl, Mobilier National

  • Celtes 3D : une rencontre fructueuse pour la recherche et le patrimoine au sein de PSL, par Thierry Lejars et Jean-Baptiste Houal, UMR8546 CNRS-ENS, Paris

  • Collecte d’information et traduction numérique, enjeux et limites des solutions existantes, par Charlotte Trigance, Sherlock Patrimoine

Session 5 : Le point de vue des Musées

  • La fouille de trajectoires pour une meilleure compréhension du comportement des visiteurs dans les musées, par Alexandros Kontarinis, Dimitris Kotzinos et Dan Vodislav, Laboratoire ETIS, Université Paris Seine, Université de Cergy-Pontoise, ENSEA, Claudia Marinica, Laboratoire LS2N et Laboratoire ETIS, Université Paris Seine, Université de Cergy- Pontoise, ENSEA, CNRS, Karine Zeitouni, DAVID, Université Paris-Saclay, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Versailles, et Anne Krebs, Centre Dominique-Vivant Denon du Musée du Louvre, Paris

  • Médiation culturelle et dispositifs numériques au musée : contexte, imaginaire, réflexivité, par Eva Sandri, Laboratoire PLIDAM – EA 4514, INALCO, Paris

  • Application dans un musée de société : la « mémoire » au cœur des préoccupations. Conserver pour transmettre !, par Michaële Simonnin, Musée des Marais Salants, Batz-sur-Mer


En bref :

  • Dates : 31 mai – 1 juin 2018
  • Lieu : Auditorium de la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine – 94220 Charenton-le-Pont
  • Gratuité pour tous – communicants et auditeurs – inscriptions obligatoires via ce lien
  • Contact : florent.laroche@ls2n.fr

Ces journées d’étude sont soutenues par :